A vous les fous d’uku

vendredi 31 juillet 2009
par  Sebastien
popularité : 5%

Voila, ça fait des mois que ça dure et il faut maintenant que je partage mon problème avec des gens qui vivent la même torture : ma femme est folle d’ukulélé. Vous me comprenez certainement, vous qui explorez les entrailles de ce site pour dégoter des tablatures pour votre conjoint

JPEG - 3.6 ko
jeux

qui est en train de massacrer inlassablement des accords improbables de « Jeux Interdits » sur 4 cordes, elles mêmes accordées de façon improbable. Le pire étant bien entendu quand vous le félicitez pour son interprétation très personnelle de « Big Bisou » et qu’il vous apprend avec un sourire pincé que c’était une reprise de « l’Hymne à l’Amour » version gypsie.

Bref, ça pourrait être pire me direz-vous et je dois admettre que ce n’est pas totalement faux. Mon ancienne compagne était harpiste, aussi débutante que passionnée mais nantie de 2 mains gauches et d’un sens du rythme digne d’un babouin sous acide. Je l’ai quittée pour sa demi-sœur qui était issue des mêmes parents biologiques mais qui n’avait pas de mains du tout. Je dois avouer que la félicité aurait pu être totale si elle n’avait pas découvert qu’on pouvait pratiquer la mandoline avec les orteils et la délicatesse d’une colonne de Panzer ravageant la campagne polonaise par un petit matin frisquet de septembre.

Après plusieurs tentatives de conciliation, notamment à base de pédicure sauvage sous GHB, de combustions spontanées d’instruments dignes d’X-Files et d’invasion d’insectes xylophages ET voraces, la conclusion était inéluctable.

JPEG - 2.9 ko
nounours

D’un commun accord avec moi-même et sous prétexte d’une ballade romantique au clair de lune, je l’ai assistée dans sa chute nocturne dans la fosse aux ours blancs du Zoo de Grötingen, une obscure bourgade de Basse-Saxe ou la police locale est aussi productrice d’une liqueur gouleillante, Die Benedictine.

Bien que ces affectueux plantigrades au pelage immaculé n’aient laissé aucun indice, à part les traces béates de la satisfaction du travail bien fait que l’on pouvait détecter sur leur souriant faciès velu,

JPEG - 3.4 ko
fakir

je dois avouer que ce genre de solution n’est pas la plus simple à gérer au quotidien. C’est pourquoi, quand j’ai appris l’historique familial de ma nouvelle compagne et leurs succès brillants dans l’extorsion d’aveux spontanés y compris chez les fakirs les plus endurcis, je me suis dit qu’il allait falloir que je prenne ma douleur en patience.

Depuis ce temps, j’ai appris à garder les mâchoires serrées comme Michael Douglas en endurant des tirades d’accords saccadées et en devant opiner que oui, il y a bien une nette différence tonale entre le « prlouink » en la mineur et le « crloink » en si bémol.

JPEG - 2.7 ko
boite

J’ai bien tenté de l’entourer de boites d’œuf pour étouffer les plaintes du pauvre instrument, mais elle s’est doutée de quelque chose. C’est donc au bout du rouleau et en toute dernière extrémité que je me résous à ce geste désespéré : moi aussi, je vais devoir jouer du ukulélé.




Top 50 Ukulele Sites



Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois